• Slider 2
  • Slider 1
 
Ici, les écoliers sont rois
 
L'évènement donne lieu à des sorties dont les élèves se souviendront
 
1662809 6634748 800x400
Les élèves assistent au spectacle de "Tonnerre", croisement entre un cheval et un zèbre enragé sur le ring.
 
Sophia vient déposer sa fille Lorene, de l'école primaire Sainte-Marie, au site de Plaisance. Elle-même venait au Comice quand elle était jeune : "Aujourd'hui, c'est plus sécurisé, je sais que je peux la laisser sans crainte". Comme tous les vendredis des trois jours de la Foire-expo de Barbezieux, dont le thème cette année est le cheval, la journée est consacrée aux enfants. Au total, 510 élèves d'une douzaine d'écoles primaires de la Communauté de communes des 48 sont invités à la foire, accompagnés de leurs instituteurs et de parents accompagnateurs. Les écoliers sont plus nombreux que d'habitude car la foire, qui a lieu tous les ans le premier dimanche de septembre, est tombée en 2014
après la rentrée scolaire, quand t outes les familles sont rentrées de vacances.

"On va voir les chevaux !"

Il est 9 h 30. Une nouvelle école, Félix-Gaillard, arrive à la foire. "Est-ce que tout le monde se souvient de mon prénom ?", demande l'institutrice à ses élèves avant d'entrer. Certains élèves ont en tout cas bien mémorisé la thématique de 2014 : "On va aller voir les chevaux !", s'exclame Léa en sautant de joie. Même les adultes ne sont pas si bien renseignés. Jessica, une maman accompagnatrice, avoue aller un peu vers l'inconnu : "C'est ma première fois à la foire. je n'ai pas eu le temps de voir le programme."

Un programme très riche qui attend les élèves : visite de la foire et de ses stands bien sûr, mais aussi voir les métiers proposés, participer à des spectacles ou à des essais de chevaux, comme les baptêmes de poneys.

Marie est auxiliaire de vie scolaire à Sainte Marie, elle voit en cet événement une belle opportunité : "Nos écoles ont beaucoup de chance, car il y en a qui n'ont jamais entendu parler du Comice agricole !". Quant à Daniel Redeuilh,
bénévole de la foire et guide des enfants, il voit en ces derniers le futur de la foire 2030 : "Quand on grandit, on revient aux choses qu'on a connues lorsqu'on était petit."

Alpagas, bêtes adorables

Mais les enfants ne sont pas au bout de leurs surprises. Dans le "village cheval", une autre espèce animale très particulière leur est exposée : des alpagas. Leur éleveur, Nigel, qui vient de Haute-Vienne, a lancé un concours de dessins d'alpagas dans son stand. Il n'est pas surpris du succès de ce bête bolivienne auprès des enfants, même si la plupart l'ont confondue avec le lama : "Les alpagas sont de nature gentille et ont la peau très douce, les gosses ne peuvent qu'adorer !". D'autres éleveurs, venus de la Cantabrie et de la Rioja (deux communautés espagnoles autonomes), ont ramené de la laine et des figurines.

Initiations au dressage

Vient le numéro comique de l'écurie El Paseo de Saint-Médard, qui a convié tous les élèves volontaires sur le ring.
Frédérique et joël Courtot ont initié les enfants à la grosse boule, au funambulisme et au jonglage avec anneaux. "Il y en a qui se débrouillent très bien", a commenté le dresseur de chevaux. Ensuite, il s'agissait de montrer aux enfants comment coucher les chevaux : "C'est toujours bien de savoir comment travailler en sécurité avec un cheval, confie Joël. Un minimum de dressage ne fait pas de mal."

El Paseo aura ravi le jeune public. "Tonnerre", un croisement entre un cheval et un zèbre enragé, présenté par la dresseuse de renom Mademoiseille Bouglious, a fait son entrée dans le ring. Le cheval en peluche a provoqué l'hilarité chez les enfants, qui ont trouvé beaucoup de plaisir dans ce numéro comique original.

Le maire de la ville et président du Comice, André Meuraillon, n'a pas hésité à faire part de sa satisfaction : "Tout se passe comme prévu. Les jeunes enfants sont sympathiques." Le président pense déjà à l'année prochaine, où le village cheval fera place à une ferme pour les enfants.

Entrée au Comice : 6 euros.