• Slider 2
  • Slider 1
 
Daniel Guichard de retour à la Foire de Barbezieux
 
daniel-guichard-le-retour 441444 536x358p
 
Daniel Guichard était venu en 2000. Il a dû décliner l'année dernière. Samedi, il était bien là, venu avec son camping-car. "Regardez, j'ai tout ce qui me faut ici", sourit-il.

Il a chanté, accompagné de 12 musiciens, pendant plus de deux heures face au soleil. L'homme a la même voix, la même forte gueule. Et il se revendique comme un chanteur populaire.

Venir chanter dans une foire-expo, ça ne le gêne pas. "Aujourd'hui, on peut avoir les mêmes conditions techniques que dans une salle. Simplement, c'est un autre public. Quand il a attendu pendant quatre heures au soleil, il faut savoir aller plus vite, accélérer le tempo parce que le public peut être tombé dans une certaine inertie. Donc faut le secouer un peu, explique le chanteur. Et puis souvent, il y a des gens qui ne viennent qu'à ces spectacles parce que c'est moins cher. C'est populaire et moi je suis un chanteur populaire."

Le chanteur de "Mon vieux" avait quasiment disparu de la scène et de la télé, "absent pendant vingt et un ans", confirme-t-il. Et puis il y a eu la famille, les enfants "Entre un Olympia et le vélo cassé de Joël, mon fils, je n'hésitais pas." Joël est depuis devenu son producteur.

L'ambiance à Barbezieux, il l'aime "même avec le soleil en pleine tronche". Il a profité de l'occasion pour voir une vieille copine du temps de Barclay, installée dans la région. "Brigitte Guichard, mais c'est une copine. On s'amusait à dire qu'on était frère et soeur."

Sur scène, il a repris des chansons de son dernier album "Notre histoire", "Amsterdam" de Brel, "L'accordéoniste" chantée par Piaf et ses chansons historiques. "Celles que des mômes connaissent encore aujourd'hui sans savoir qui les chante. C'est assez bon signe finalement."

Il reviendra en Charente en mars prochain à l'espace Carat dans le cadre d'une tournée qu'il débutera en janvier.