• Slider 2
  • Slider 1
 
Foire de Barbezieux : un cru dans la moyenne
 
Avec 24 000 visiteurs en trois jours, le bilan de la 33ème édition s'inscrit dans la moyenne des cinq dernières années. L'an dernier était une année record.
 
1665170 6672785 800x400
Après trois jours de temps estival, bénévoles et exposants de la foire-expo ont démonté lundi matin sous l'orage (Phot D.L.)
 
Le record de l'an passé avec ses 26 000 visiteurs n'a pas été battu. La 33e foire-exposition a tout de même attiré 24 000 personnes en trois jours. Un résultat en deçà des ambitions affichées par le comité d'organisation. «Notre objectif était d'atteindre les 25 000 visiteurs», confie André Meuraillon.

Malgré ce bémol, le président de la foire-exposition se dit satisfait. «Nous restons au-dessus des 20 000 entrées et dans la moyenne des cinq dernières années.» Des chiffres qui placent la foire-exposition de Barbezieux devant celle d'Angoulême et en tête de toutes les foires-expositions de Charente.

Parmi les arguments avancés pour expliquer ce cru 2014, l'absence chez les vedettes de «locomotive» comme Patrick Sébastien il y a un an. L'artiste avait fait exploser les compteurs le samedi soir. La foire-expo avait accueilli 14 000 visiteurs pendant cette seule journée. Cette année aucun pic de fréquentation n'a été constaté avec une moyenne de 9 000 entrées sur les deux derniers jours.

«Pour nous organisateurs, c'est beaucoup mieux car des journées à 13 000 ou 14 000 personnes sur le site posent des problèmes de sécurité.» Dimanche, les interventions des secours pour plusieurs malaises et cas de déshydratation à cause de la chaleur, se sont déroulées sans encombre. Lundi matin, le temps estival du week-end a fait place à un gros orage en milieu de matinée alors que bénévoles et exposants allaient et venaient sur l'esplanade du logis de Plaisance pour démonter les stands.

L'heure du bilan aussi pour le président de la foire. Entre ses mains les premiers retours des 275 exposants invités à remplir une fiche d'évaluation. «Pour l'instant, je n'ai lu que des commentaires positifs, tous veulent revenir y compris ceux qui participaient à la foire pour la première fois.» Ils étaient une soixantaine dont Jocelyne Galiais. Ses créations florales, Aux Fleurs d'Air, garanties pièce unique et fait main, ont trouvé preneur.

Au final, André Meuraillon n'a croisé que quatre à cinq exposants mécontents. «Ils se sont plaints de ne pas faire des affaires en or, j'ai bien remarqué que les mêmes s'étaient souvent absentés de leur stand ...» L'homme qui délègue
beaucoup, garde cependant toujours un oeil sur tout.

Delphine Lamy