• Slider 2
  • Slider 1
 
Barbezieux: Dany sort de l’ombre
 
À Barbezieux, Dany Meuraillon, l’épouse d’André, est un bras droit non officiel mais de taille. Elle assure dans l’ombre de son mari. Surtout depuis qu’il est maire.
avec son indefectible sourire dany meuraillon est toujours 513837 536x402p
Avec son indéfectible sourire, Dany Meuraillon est toujours au soutien de son époux, André.. PHOTO/Photo CL

Même si l'homme se veut omnipotent, André Meuraillon ne peut pas tout faire. Et à la foire-expo, comme dans la vie, le président fait équipe avec sa femme Dany, secrétaire discrète et efficace de l'association depuis 31 ans. Si elle a toujours choisi de rester dans l'ombre de son mari, les nouvelles fonctions municipales d'André Meuraillon ont amené son épouse à s'exposer un peu plus dans la lumière du comice agricole. À quelques heures de l'ouverture de la foire, CL lève le voile sur cette Angoumoisine de coeur qui a fait de Barbezieux sa terre d'élection.

Quand est-ce que commence cette histoire d'amour entre la foire-expo et vous ?

Dany Meuraillon. Je suis arrivée à Barbezieux en 1981 avec mon mari qui prenait la direction du Crédit agricole. André intègre alors un groupe chargé de développer une petite foire-expo qui avait lieu au château et gagnera Plaisance l'année d'après en s'étoffant avec le comice agricole. En 1983, je donne un coup de main à un exposant et je deviens secrétaire en 1984. Ça tombait bien car j'avais arrêté de travailler (1) pour me consacrer à mes deux enfants et j'avais donc un peu plus de temps libre.

En quoi consiste ce travail de secrétariat?

C'est très varié. Cela va de l'élaboration des plannings au traitement des dossiers des 260 exposants en passant par la création des maquettes, le courrier, les relations avec les agents des vedettes etc. Au début, il y avait une soixantaine d'exposants et on faisait un peu de tout, de la caisse au resto. Aujourd'hui, on a rationalisé au maximum: c'est neuf mois de travail dont six quasiment à plein temps. Il m'arrive parfois de bosser jusqu'à 2 heures du matin ...

Qu'est ce qui vous plaît dans cette foire-expo ?

Principalement le contact humain, que ce soit avec le public, les exposants ou les bénévoles. La foire-expo, c'est une seconde famille qui, pour la petite histoire, fait aussi agence matrimoniale car on a eu des mariages nés de rencontres entre bénévoles. Après, je ne cache pas que j'ai parfois des moments de ras-le-bol. Mais au final, c'est bon pour le moral.

Quels sont les atouts et les contraintes de la foire ?

La venue de vedettes est sans conteste le levier principal de la foire-expo. Au début, on ne proposait qu'une soirée et face au succès rencontré, on a pu développer. Maintenant, il faut rester humble : on n'aura pas Johnny et ce n'est pas plus mal vu la logistique qu'il faudrait avancer (sourire). La grande qualité de la foire-expo, c'est aussi son côté populaire et accessible. Reste que la principale contrainte est de savoir renouveler les bénévoles. Certains vieillissent, comme moi, et il faut réussir à convaincre des jeunes qui privilégient, légitimement, la vie de famille.

Comment envisagez-vous l'évolution de l'événement ?

La manifestation a permis de développer positivement l'image de Barbezieux, avec des exposants fidèles qui en assure la pérennité. Certains, bien sûr, partent à la retraite mais les remplacer ne pose pas de problème comme cette année avec 25 % de renouvellement, malgré la concurrence d'internet. Même la crise de 2008 ne nous a pas touchés. Pour être honnête, on ne se pose pas trop la question de savoir à quoi ressemblera la foire dans vingt ans ...

Et les relation avec le mari président André Meuraillon ?

Elles sont très bonnes (sourire). On reste très professionnel et il vaut mieux car André est, comme chacun le sait, très exigeant. On connaît ce que l'on a à faire en toute autonomie. Je dirai que notre "vieux couple du comice" est plutôt un avantage car on est en prise directe et même si il nous arrive d'être en désaccord, tout se règle en bonne intelligence. C'est beaucoup plus clair et plus facile que d'être l'épouse du maire car là, je préfère clairement rester en dehors des affaires municipales. Même si parfois il m'arrive d'être prise à partie ...

(1) Dany Meuraillon a été secrétaire dans une compagnie d'assurances.