• Slider 2
  • Slider 1
 
Fréquentation 2016 en retrait, mais bénéfice record grâce à une meilleure gestion
Vendredi, l’assemblée générale du comice de Barbezieux a confirmé sa bonne santé.
 
La foire-expo fait recette
 
CL 16 11 21

À l’heure où les foires-expositions de la région sont à la peine, le président André Meuraillon et son équipe peuvent se réjouir des bons résultats économiques de la manifestation barbezilienne.

«Avec 24.000 visiteurs, cette année 2016 restera un bon cru, bien que loin du millésime exceptionnel de 2013 et du meilleur cru 2015 (1)».
Vendredi soir à l’occasion de l’assemblée générale de la foire-exposition de Barbezieux, le président André Meuraillon a notamment évoqué la chaleur du week-end et les contraintes du plan Vigipirate pour expliquer une fréquentation en retrait.

Chaque ligne budgétaire a un responsable et si son budget prévisionnel doit être dépassé, il doit le justifier au préalable.

Comme l’illustre la baisse des entrées payantes passées à 13.384, soit 4.234 de moins qu’en 2015, «le plus faible résultat des six dernières années». Mais le paradoxe, c’est que le bilan financier présenté par le trésorier Dominique Lefoulon laisse apparaître un bénéfice record de 34.387 €.
Un résultat net dans la continuité de ceux de 2015 (34.000€) et de 2014 (31.000€), qui s’explique notamment par la constance des recettes apportées par les 270 exposants (2), mais surtout par une grande rigueur de gestion. «Chaque ligne budgétaire a un responsable et si son budget prévisionnel doit être dépassé, il doit le justifier au préalable», illustre André Meuraillon. Du coup, le rapport du vérificateur aux comptes Michel Picou fait état d’une épargne de 140.628€ sur livrets. Un matelas confortable qui représente près de la moitié du budget prévisionnel et qui peut interroger concernant une association loi 1901 à but non lucratif.

Autofinancement quasi intégral

«C’est une somme nécessaire dès mars, qui nous permet de constituer notre trésorerie sans faire appel aux banques. De plus, rien ne prouve que l’an prochain nous n’aurons pas trois jours de pluie entraînant un déficit conséquent », justifie André Meuraillon. Qui évoque aussi les nécessaires investissements à venir, comme le renouvellement des tee-shirts des bénévoles ou l’achat d’un tracteur de manutention.
Les bons résultats économiques de la foire-expo se font aussi sur la base d’un autofinancement quasiment intégral, les subventions d’un total de 5.700€ de la communauté de communes (CDC) des 4B et du Département ne représentant plus que 1,66% des recettes. «Nous sommes malgré tout déçus du retrait de l’aide de la nouvelle Région et espérons solliciter le fond européen Leader en 2017 avec le Pays Sud-Charente», informe le président. Une recette potentielle qui, par prudence, ne figure pas sur un budget prévisionnel 2017 (308.000€) reconduit à l’image des années précédentes. Et dont la principale charge reste l’animation, avec environ 80.000€ consacrés aux incontournables vedettes.

À l’issue de l’assemblée, les 200 bénévoles ont été invités à revivre en images les meilleurs moments de l’édition 2016 et la fidélité des plus anciens a été récompensée. Selon l’adage qui veut que quand on aime, on ne compte pas.

Hugues MORVAN


(1) Ces deux éditions avaient respectivement drainé 27.500 et 29.500 visiteurs.

(2) Le prix des stands varie de 200 à 3.000€, avec une moyenne à 600€ et 87% des exposants qui se déclarent satisfaits ou très satisfaits de ces tarifs.