• Slider 2
  • Slider 1
×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : home/marzat/site-association/www.foire-exposition-barbezieux.fr
2017 08 15 sv01 2017 08 15 sv02
Célèbre à 17 ans, l’artiste aux 1 500 chansons remonte sur scène avec « Forever Sylvie », un show rétrospectif. ARCHIVES J.-M. P. ET B.G.
   
Une vie de chansons
2017 08 15 sv01 2017 08 15 sv02
Célèbre à 17 ans, l’artiste aux 1 500 chansons remonte sur scène avec « Forever Sylvie », un show rétrospectif. ARCHIVES J.-M. P. ET B.G.
   
Une vie de chansons
   
FOIRE-EXPO Sylvie Vartan donnera le 2 septembre à Barbezieux un show qui retrace sa vie
   
RECUEILLI PAR MEJDALINE MHIRI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Star dès l’adolescence, on estime aujourd’hui que Sylvie Vartan a vendu plus de 40 millions de disques en 54 ans de carrière. C’est donc un véritable monument de la chanson française qui se produira à la prochaine foire-exposition de Barbezieux avant de réaliser, quelques jours plus tard, le même spectacle sur la mythique scène de l’Olympia.
Depuis Los Angeles, où elle réside désormais principalement, l’artiste, qui fête ses 73 ans aujourd’hui même, a répondu à « Sud Ouest ».
« Sud Ouest » Comment avez-vous conçu ce spectacle qui retrace votre carrière ?
Sylvie Vartan Le spectacle est composé de chansons de jeunesse des années 60 et 70. Après l’entracte, le
spectacle se tourne vers les années 80 à nos jours. Des années avec plus de maturité. On essaie de trouver
une harmonie à l’ensemble en proposant de nouveaux arrangements. Des photos et vidéos se rajoutent au show. Nous avons fait pas mal de retouches, car le spectacle aurait pu être très long… Mais j’avais envie de faire revivre tout cela au public.
Comment avez-vous fait ce travail de sélection ?
Il y a tellement de documents que cela a été dur de faire un choix. Le livre de Benoît Cachin, qui sortira le 31 août, m’a été d’une grande aide. Il a illustré les 64 albums de ma discographie et m’a permis de me replonger
dans ces années-là. Heureusement que j’ai des gens extraordinaires autour de moi. Ils connaissent mieux ma vie que moi-même ! Ils sont au courant de détails que j’avais oublié. Je suis bluffée par tout ce qu’ils savent. Ils sont mes mémoires.

Quel regard portez-vous sur votre longue carrière justement ?
Les années folles de mes débuts font partie de moi. Quand je fais le point, je me dis que j’ai tout désiré et que
c’est un grand privilège d’avoir pu vivre tout cela. Du coup, il y a une part de mon enfance qui vit toujours en moi. Je suis restée au contact de mes rêves de jeune fille, sans devenir blasée ou m’ennuyer. Ce n’est pas donné à tout le monde. 

À 73 ans, on ne vous sent effectivement pas lassée…
Grâce à l’amour et à la complicité du public, je me suis rendu compte à quel point ce que je faisais était utile.
J’ai reçu tellement de lettres de personnes me témoignant l’importance de mes chansons pour eux. Ce qui n’est pas forcément perceptible depuis la scène. Cela m’a calmé. Autrement, il est vite possible de tomber dans une forme d’égoïsme, d’autosatisfaction.

Ces dernières années, on a pu vous voir à l’affiche de pièces de théâtre.
Oui, ma première passion c’est le théâtre et le cinéma. J’ai d’ailleurs toujours eu envie d’être artiste. Jeune fille en Bulgarie, les perspectives ne jouaient pas forcément en ma faveur et mes parents n’y croyaient pas beaucoup… Pour ce qui est du théâtre, il faut attendre la bonne proposition. La pièce avec Isabelle Mergault, « Ne me regardez pas comme ça », a été un vrai bonheur, tout comme la tournée qui s’en est suivi.

Avez-vous envie de retenter l’expérience ?
Lorsqu’on est chanteuse, on est enfermé dans une catégorie artistique. Dans la chanson, je suis mon propre maître et j’ai toujours fait ce que j’ai voulu. Mais au théâtre, il faut attendre l’opportunité qui vous plaise. Isabelle Mergault m’a proposé une comédie, un genre que j’avais vraiment envie d’interpréter. J’ai envie de revivre cette expérience, mais j’attends d’avoir des propositions qui m’excitent.

Vous appréciez la Charente, vous qui étiez au Festival du film francophone d’Angoulême en 2014 ?
Il faudrait que je trouve la possibilité de revenir à ce festival que j’ai trouvé très sympathique. Mais chaque année, je suis aux États-Unis en vacances ou en répétition lorsqu’il se déroule. Ce qui est malheureux car j’ai trouvé la ville d’Angoulême très belle.

Sylvie Vartan chantera samedi 2 septembre, à 18 h 30 à la Foire exposition de Barbezieux, pour son spectacle « Forever Sylvie ».
 
 
2017 08 15 sv03
2017 08 15 sv04