• Slider 2
  • Slider 1
 
Natasha St-Pier demain soir à Barbezieux
 
La chanteuse canadienne sera en concert à la foire-expo. Elle prépare actuellement un nouvel album, sur fond de retour aux sources, dont la sortie est prévue en mai 2015.
 
natasha-st-pier-met-la-tele-entre-parentheses-pour-se 440846
Natasha St-Pier met la télé entre parenthèses pour se consacrer à la musique.. PHOTO/Photo Klaus
 
Natasha St-Pier était déjà venue en Charente par le passé, mais c'est la première fois qu'elle se produit à Barbezieux, demain. L'occasion pour ses fans de retrouver la chanteuse canadienne, qui s'était faite plutôt rare sur la scène musicale ces derniers temps.

Depuis 2013, vous êtes très occupée: vous avez été jurée de "The Voice" en Belgique, vous avez repris des études pour devenir diététicienne, vous animez des émissions de télévision... Et la chanson dans tout cela?

Natasha St-Pier. J'ai toujours dit que quand le temps serait venu, évidemment je choisirais la musique. C'est justement pour cela que cette année j'ai décidé d'arrêter tout ce qui était télévisuel pour me consacrer à la chanson. Interviewer plein d'artistes qui ont des sources d'inspiration diverses, cela m'a donné envie de m'y remettre, je ne le cache pas.

J'attendais seulement la bonne idée. Et aujourd'hui, j'ai cette idée et surtout cette envie. Je me laisse aller dans cette direction. Je reviendrai sûrement à l'animation un peu plus tard, mais pour l'instant, je veux me consacrer à la musique.

Ce projet, pouvez-vous en dire un peu plus?

C'est un album qui va s'appeler "Mon Acadie". L'idée m'est venue parce que souvent, quand on me présente, on dit "Natasha St-Pier, la Québecoise". Mais je ne suis pas québecoise, je suis acadienne. Donc j'ai eu envie de faire connaître l'Acadie (1), de faire découvrir mes origines aux gens, parce que c'est quand même grâce à vous qu'on existe. Or, j'ai l'impression finalement qu'on ne connaît pas vraiment les origines de l'Acadie en France.

Alors qu'en Acadie la France a une importance énorme. Je suis allée au congrès mondial acadien cet été et quand j'ai dit que les Français ne connaissaient pas tant que cela l'Acadie, on ne m'a pas crue.

Du coup, j'ai voulu faire cet album, sur lequel il y aura des chansons qui ont bercé mon enfance. Il y aura deux chansons qui sont connues du public français mais le reste, ce sera de l'inédit. Ce sont des chansons poétiques avec des textes très imagés.

Il y aura une ou deux chansons en iroquois, parce que j'ai aussi des racines amérindiennes. Mais sinon ce sera en français. La sortie de l'album est prévue pour mai 2015, si on ne prend pas de retard pour l'enregistrement. Ensuite, j'aurai besoin de pouvoir faire la promo de mon album à l'international.

Je vais voyager beaucoup. Donc, "Les Chansons d'abord", j'arrête. "The Voice" Belgique aussi. Pour l'Eurovision, je ne sais pas si j'aurai le temps. Et puis comme je ne veux pas faire d'émissions de télé pour m'auto-promouvoir, je vais faire en sorte de ne jamais mélanger les deux.

Avez-vous d'autres projets pour la rentrée?

Je serai en spectacle avec Vladimir Cosma en novembre à Paris et ensuite en tournée probablement dans les pays d'Europe de l'Est avec lui. Mais fin 2014 et toute l'année 2015, ce sera vraiment pour moi une période consacrée à la musique.

Vous militez depuis longtemps pour différentes causes: Unicef, Enfoirés, lutte contre le Sida ou le cancer... Cette envie de vous tourner vers les autres vous tient-elle toujours?

Ah oui, je vais continuer. C'est quelque chose que j'ai toujours fait, que ce soit en tant que chanteuse ou en tant qu'animatrice. C'est important pour moi, parce que je fais partie de ces gens qui ont accès aux médias. Quand j'ai une tribune pour m'exprimer, je n'ai pas besoin de parler de moi tant que cela, puisque je le fais régulièrement. Alors si je peux mettre la lumière sur les autres, je trouve que ce n'est pas plus mal.

(1) Territoire majoritairement francophone, situé en grande partie dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick.